Banque d'articles

Résultats de la recherche : 5 article(s) retrouvé(s) au sein du thème : Personnel - mot-clé : Rémunérations alternatives

Trier les résultats par checked ordre d'importancedate de publication

PERSONNEL - RÉMUNÉRATIONS ALTERNATIVES

Une redevance publicitaire fiscalement intéressante !

La récente instauration du budget de mobilité et de l’allocation de mobilité (cash for car) a fait grand bruit. Force est cependant de constater que le montant net de ces avantages n’est souvent pas suffisamment attrayant pour convaincre le travailleur d’échanger son véhicule de société. Un budget publicitaire (supplémentaire) pourrait peut-être l’aider à franchir le pas. Plus...

PERSONNEL - RÉMUNÉRATIONS ALTERNATIVES

Cash for car : modifications depuis le 01.03.2019 !

L’allocation de mobilité (le régime «cash for car») a aussi été modifiée au 01.03.2019 pour être plus en phase avec le budget mobilité. Quels sont les principaux changements ? Plus...

PERSONNEL - RÉMUNÉRATIONS ALTERNATIVES

Budget mobilité : que peut-on faire depuis le 01.03.2019 ?

Le 28 février dernier, la Chambre a adopté non seulement un nouveau Code des sociétés, mais aussi le nouveau «budget mobilité». Ce dernier est entré en vigueur le 1er  mars 2019. Êtes-vous tenu d’instaurer ce régime ? Quel est le montant de ce budget ? Qui (n’)entre (pas) en considération ? À quoi votre travailleur peut-il consacrer le budget ? Quid en cas de changement de fonction ? Quelles sont les conditions ? Et quels sont les points auxquels il convient d’être attentif ? Plus...

PERSONNEL - RÉMUNÉRATIONS ALTERNATIVES

«Cash for car» : une alternative valable à la voiture de société ?

Le 15 mars, le Parlement a adopté le projet de loi sur l’allocation de mobilité («cash for car»). C’est donc le moment idéal pour se livrer à une analyse approfondie du principe. Quel profil de travailleur peut y trouver son compte ? Et quid du coût pour l’employeur ? Plus...

PERSONNEL - RÉMUNÉRATIONS ALTERNATIVES

Prime bénéficiaire : mieux que warrants et bonus de la CCT 90 ?

Le jour de Noël 2017, le Parlement a instauré la «prime bénéficiaire», dans le cadre de laquelle un employeur peut désormais décider tout simplement d’attribuer une partie du bénéfice de la société (avec un maximum de 30 % de la masse salariale brute totale) à ses travailleurs d’une manière fiscalement avantageuse. Quelle est la différence avec les systèmes de bonus qui existent déjà ? Et quelle est la formule à privilégier ? Plus...
Mis à jour le : 05.12.2019

Autres produits d'Indicator